Boutique CBD Franconville Cormeilles en Parisis Pontoise Cergy Jouy le Moutier Eaubonne Paris Livraison le jour même (ou envoi postal France et Belgique)
Boutique CBD Franconville Cormeilles en Parisis Pontoise Cergy Jouy le Moutier Eaubonne Paris Livraison le jour même (ou envoi postal France et Belgique)
Panier 0

Le CBD est-il définitivement interdit en France ?

Les actualités de ce début d'année 2022 ne sont pas glorieuses. La guerre de la politique face à cette molécule semble avoir tranchée : « Interdiction de la vente de fleurs et de feuilles brutes ». Mais qu'en est-il vraiment ? Quelles sont leurs motivations ? Quels sont nos recours ? Et surtout allons-nous nous plier à cette absurdité ? On fait le point tout de suite pour remettre les pendules à l'heure.

 

Le 31 Décembre 2021, alors que nous nous préparions à fêter le changement d'année, le verdict tombe, notre charmant pays (Si juste et droit), fait tomber un décret concernant la réglementation sur le CBD. Producteurs et commerçants ne pouvons plus vendre de fleurs, ni de feuilles brutes. Cela représente 85% du chiffre d'affaire de notre boutique. A contrario, ils relèvent le taux de CBD à 0,3% et autorise la culture pour l'exportation internationale. L'illogisme est de mise. L'Etat nous a encore fait un maraboutage digne de la France. Cependant, on pourrait croire que les producteurs en sorte gagnant. Hors, le circuit court (Francais) leur permettait de fixer leur prix et de pouvoir enfin vivre convenablement. Au lieu de cela, on leur impose de signer des contrats avec des importateurs qui vont transformer la matière première (qu'ils auront acheté une bouchée de pain à nos agriculteurs) pour ensuite les revendre, à vous consommateurs, hors de prix. On ne va même pas aborder le sujet de l'écologie, c'est une aberration. La loi de la mondialisation est encore à son apogée . Mais s'il ne s'agissait que de cela tout irait bien. Voici que l'on apprend en fouinant un peu que, Pfizer, lobbyiste pharmaceutique, a signé un contrat de 6,7 milliards de dollards pour l'usage pharmaceutique du cbd!!

Et le rapport avec le décret paru il y'a une semaine me diriez-vous ? Quand on parle d'importateur massif, on peut citer Pfizer... Donc nos agriculteurs sont voués à travailler pour gagner une misère pour des géants pharmaceutique. Où est la justice ?

 

L'UPCBD et l'AFPC se sont tout de suite saisi du décret et ont réagis très rapidement face à ce désastre de grande ampleur. Un grand MERCI s'impose pour leur dévouement et leur réactivité à toute épreuve, même un soir du 31 décembre. Ils se sont appuyé sur un argumentaire simple et logique : comment peut-on s'opposer à des lois Européennes qui ont légalisé le cbd sous toute ses formes. Deuxième point souligné et pas des moindres, la différenciation par les forces de l'ordre pour le cbd et le thc. Nos voisins Suisses ont commercialisé un procédé permettant de distinguer simplement les deux types de fleurs. Dernièrement, l'appui s'est fait par le simple fait que des milliers d'emplois vont tout simplement être rayé de la carte en un décret . Les producteurs vont perdre la valeur marchande de leur production, les commerçants feront faillite et les consommateurs risquent de se tourner vers le marché noir et engraisser le grand banditisme. M. Darmanin, avez-vous réfléchi à ses conséquences dramatique pour notre pays ? Êtes-vous ouvert au dialogue pour trouver une solution pérenne à tous ? Je ne pense pas, depuis une semaine vous sombrez dans un mutisme sans voix...

 

Allons-nous résister à cet arbitrage totalitaire qui nous est tombé dessus ? Oui et non. Rien est clair, la bataille n'est ni perdue, ni gagnée. Légalement, en France, nous n'avons plus le droits de vendre nos fleurs.. Le Conseil constitutionnel a approuvé le décret mais précisant qu'il était interdit de vendre des stupéfiants. Hors le CBD n'en n'est pas un. Deuxième point, Le conseil d'Etat intervient concernant le référé-liberté déposé en début de semaine, pour annuler ce décret et par conséquent cette loi. Le référé-liberté a été accepté pour étude. Il est à rappeler que seulement 1% de ces référés sont mis à l'étude. Sachant, que des avocats, les syndicats, des producteurs, des commerçants et des consommateurs se mobilisent, nous ne devons pas nous avouer vaincus. On se battra pour défendre nos droits ainsi que les vôtres, consommateurs ! Dernière chose, l'on peut jouer sur la loi, nous ne vendons pas des fleurs mais des fruits, donc cet arrêté ne s'applique pas. Par tous ces faits avérer, OUI Skunky'CBD lutte au service de tous et nous continuerons à vendre nos produits. Nous sommes dans notre droit Européen. Et la Loi Européenne prévaut toujours sur la loi Française. Nous en saurons plus à partir du 14 janvier pour ce qui est de l'abrutisme de l'Etat Français.

 

Nous vous souhaitons malgré tout nos meilleurs vœux pour l'année 2022 et surtout la santé . Prenez soins de vous.

 

L'Equipe Skunky'CBD


Article précédent Article suivant